Appelez-nous au (+33)5 65 43 15 17 ou au (+33)6 06 48 92 05 - du lundi au vendredi 9h - 13h et 14h - 18h30 (heure de Paris)

0

Aucun produit

Livraison Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont TTC

Voir mon Panier Commander

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Frais de port TTC Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander
Choose your language navigation

Les CEF pour neutraliser les champs géo-pathogènes

Il existe des endroits, appelés « zones géo-pathogènes ». Les rayonnements naturels de la Terre et de l’Univers y sont défavorables à la vie. Dans ces endroits, les bâtiments s’écroulent plus souvent, et les catastrophes d’origine naturelle et technologique sont plus fréquentes. On ne connait pas très bien la nature des zones géo-pathogènes, mais cela ne met pas en doute leur existence. Et il se peut que votre lieu d’habitation et/ou de travail se trouve dans une de ces zones.

A une époque, on appelait ces endroits « lieux de perdition » et ne s’y installait jamais. Alors qu’aujourd’hui, les bâtiments sont construits les uns sur les autres et des quartiers entiers peuvent être situés dans une zone défavorable. Parmi ces endroits, il y a d’anciens lits de rivières et, par exemple, le grand quartier de Moscou, Mitino. A Moscou, on compte huit grandes zones géo-pathogènes. Leurs effets sont du reste fortement amplifiés par l’activité techno-gène de l’homme.

Comme exemple, on peut citer le quartier d’Ostankino où se trouve une grande tour de télévision, un très puissant transmetteur. Les lignes à haute tension et les nœuds de transmission radio peuvent également aggraver les effets des réseaux cosmo-telluriques.



Merci de patienter